Version imprimable

Prise en charge de la douleur

 1- Contrat d’engagement de lutte contre la douleur

La lutte contre la douleur est une priorité pour le CHR d’Orléans. Les équipes soignantes sont là pour vous écouter et vous aider : elles s’engagent à prendre en charge votre douleur.

  • Avoir mal, ce n’est pas normal
    La douleur n’existe pas sans raison, ne la laissez pas s’installer. N’hésitez pas à en parler, votre médecin en cherchera les causes. Il n’y a pas une mais des douleurs, qui se distinguent par leur origine, leur durée, leur intensité… Tout le monde n’y réagit pas de la même façon, et la souffrance morale augmente les douleurs. Parlez-en à l’équipe soignante : elle évaluera votre douleur et vous proposera alors des moyens pour vous soulager de façon optimale.

  • La douleur n’est pas une fatalité
    Supporter la douleur ne permet pas de mieux lui résister. Les douleurs altèrent le confort et la qualité de vie. Elles diminuent votre énergie et retentissent sur votre vie quotidienne.

  • On peut la prévenir
    La prise en charge d’une douleur doit être une préoccupation quotidienne des équipes soignantes. Après une intervention chirurgicale, pendant un examen douloureux, avant une situation qui peut entraîner une douleur (transport, séance de rééducation, toilette…), vous devez être prévenu(e) qu’une douleur peut survenir, des moyens vous seront proposés pour la soulager.

  • Evaluez votre douleur
    L’évaluation de votre douleur doit être systématique et régulière, au même titre que la prise de la tension artérielle, du pouls ou de la température.
    Différents outils d’évaluation peuvent être utilisés.

  • On peut la traite
    Traiter la douleur, c’est améliorer la qualité de vie.
    Les équipes soignantes sont compétentes en la matière ; en cas de douleur rebelle, une équipe spécialisée peut intervenir à la demande des médecins du service où vous êtes hospitalisé(e), ou à votre demande : c’est l’équipe mobile de soins palliatifs et d’accompagnement.

    Pour un enfant ou un membre de votre famille, l ’entourage peut aider à la prise en charge de la douleur, en assistant le patient dans l’expression de celle-ci.

2- Les structures de lutte contre la douleur au CHR d’Orléans :

  • Le comité de lutte contre la douleur (CLUD) propose et coordonne les actions de soin, d’enseignement et de recherche dans le domaine de la prise en charge de la douleur, permettant à l’ensemble du personnel d’acquérir les connaissances nécessaires à l’évaluation, la prévention et le traitement de la douleur aiguë.

  • Le centre d’activité douleur – soins palliatifs (CADSP) rassemble l’équipe de la consultation d'évaluation et traitement de la douleur et l’dquipe mobile de sins palliatifs et d’accompagnement (EMSPA) et permet une collaboration entre elles.

  • La consultation d'évaluation et traitement de la douleur : en cas de douleur chronique (d’une durée de plus de six mois), votre médecin peut vous adresser au CHR d’Orléans pour cette consultation afin que votre douleur soit prise en charge de manière spécialisée et pluridisciplinaire.

  • L’équipe mobile de soins palliatifs et d’accompagnement optimise en phase palliative la prise en charge des patients hospitalisés.
    Elle peut intervenir à notre demande ou à la vôtre. « Elle propose conseils et soutien sur les aspects somatiques, psychologiques, socio-familiaux et spirituels » (circulaire ministérielle du 19/02/2002).
    Si vous ressentez le besoin de faire intervenir l’équipe mobile, parlez-en à l’équipe soignante.

"La douleur, parlons-en"

Centre Hospitalier Régional d'Orléans